Ignorer et passer au contenu
Aeternum, votre boutique magique & ésoterique en ligne
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur votre première commande
Paiement sécurisé par carte bancaire, Apple Pay et PayPal
Aeternum, votre boutique magique & ésoterique en ligne
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur votre première commande
Aeternum, votre boutique magique & ésoterique en ligne
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur votre première commande
Paiement sécurisé par carte bancaire, Apple Pay et PayPal
Aeternum, votre boutique magique & ésoterique en ligne
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur votre première commande
Aeternum, votre boutique magique & ésoterique en ligne
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur votre première commande
Paiement sécurisé par carte bancaire, Apple Pay et PayPal
Aeternum, votre boutique magique & ésoterique en ligne
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez 10% de réduction sur votre première commande
Aleister Crowley

Aleister Crowley

Au sommaire...

Jeunesse et éducation
Alpiniste chevronné
Exploration de l'occultisme

Le Livre de la Loi et Thélème
Paris, Rodin et Franc-maçonnerie

L'ordre Astrum Argentum
Crowley, l'homme le plus malsain du monde
Personnage occulte de la pop culture

 

Aleister Crowley, né Edward Alexander Crowley le 12 octobre 1875 et décédé le 1er décembre 1947, était une figure éminente du monde de l'occultisme du début du XXe siècle. Connu pour sa vie controversée et son influence durable dans la culture ésotérique, Crowley était à la fois admiré et critiqué pour ses croyances, ses pratiques et ses écrits parfois sulfureux. Des rumeurs persistantes le disent même cannibal ou espion.

Jeunesse et éducation

Aleister Crowley est né le 12 octobre 1875 à Leamington Spa, une ville élégante et prospère dans le Warwickshire, en Angleterre. Issu d'une famille aisée, son père, Edward Crowley, était un brasseur prospère et sa mère, Emily Bertha Bishop, venait également d'un milieu aisé. Sa famille était profondément ancrée dans les croyances chrétiennes, adhérant à une branche stricte du christianisme connue sous le nom de Plymouth Brethren. Cette atmosphère religieuse rigide a joué un rôle clé dans la formation de ses vues ultérieures sur la spiritualité et la religion.

La mort de son père alors qu'il n'avait que 11 ans a été un tournant décisif dans la vie de Crowley. Son père était une figure dominante dans sa vie, et son décès a laissé un vide profond. Cette perte a également coïncidé avec la période de sa vie où il a commencé à remettre en question les croyances chrétiennes dans lesquelles il avait été élevé. La disparition de son père a conduit à une crise de foi qui a finalement orienté Crowley vers l'exploration de systèmes de croyances alternatifs, y compris l'occultisme.

L'éducation de Crowley a été marquée par son passage à la Ebor Preparatory School et au Tonbridge School, mais c'est au Trinity College à Cambridge qu'il a commencé à forger son propre chemin unique. Entré à Cambridge en 1895, il y a étudié la philosophie et la littérature anglaise, deux disciplines qui ont profondément influencé son écriture et sa pensée ultérieures. Durant cette période, il a également commencé à explorer ses propres croyances et intérêts personnels, se détournant davantage des normes sociales et religieuses de son éducation.
Cependant, malgré son talent et son intelligence, Crowley n'a pas terminé ses études à Cambridge. Au lieu de cela, il a choisi de quitter l'université sans obtenir de diplôme pour poursuivre un chemin qui, selon lui, était plus en accord avec ses intérêts personnels et spirituels.  Cette période de sa vie a été fondamentale pour façonner le futur Crowley – un individu en quête de connaissances ésotériques, un poète, un magicien et un explorateur du côté plus sombre et moins exploré de la spiritualité. Son éducation et son rejet précoce des normes établies ont jeté les bases de sa future carrière en tant que l'une des figures les plus énigmatiques et controversées de l'occultisme moderne.

Alpiniste chevronné

Sa carrière d'alpiniste, bien que moins connue que ses exploits dans le domaine de l'occultisme, est une facette importante de sa vie qui révèle sa quête incessante de dépassement physique et spirituel. L'une des expéditions les plus notables de Crowley fut sa participation à la tentative d'ascension du K2, le deuxième plus haut sommet du monde, en 1902. À cette époque, aucune expédition n'avait réussi à atteindre le sommet, et cette tentative était l'une des premières à essayer de conquérir la montagne. Bien que l'expédition n'ait pas réussi à atteindre le sommet, elle a établi un record d'altitude pour l'époque et a été remarquable pour les défis techniques et physiques qu'elle a présentés.

L'alpinisme a eu un impact significatif sur la vie et l'œuvre de Crowley. Il a souvent utilisé des métaphores liées à la montagne pour décrire des concepts spirituels et occultes dans ses écrits. L'alpinisme symbolisait pour lui la quête de l'élévation, tant au sens littéral que figuré, et reflétait sa recherche constante de dépassement de soi. Malheureusement, il a dilapidé une grande partie de l'héritage familiale dans des expéditions qui se sont soldés par des échecs, voire des morts de ses accompagnateurs.

Exploration de l'occultisme

L'exploration de l'occultisme par Aleister Crowley a pris un tournant décisif lorsqu'il a été initié à l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée (Hermetic Order of the Golden Dawn) en 1898. Cet ordre, fondé en 1887, était alors au cœur de la renaissance occulte en Angleterre. Il s'agissait d'une société secrète qui combinait des éléments de magie cérémonielle, de kabbale, d'astrologie, de tarot et d'autres disciplines ésotériques. L'Ordre était réputé pour attirer des membres de la haute société ainsi que des intellectuels et des artistes, y compris le poète et dramaturge irlandais W.B. Yeats. Cette société secrète est aujourd'hui considérée comme totalement disparue.

Crowley, avec son désir de connaissances et sa personnalité charismatique, a rapidement progressé dans les grades de l'Ordre. Il était particulièrement attiré par la magie cérémonielle et le mysticisme, des domaines dans lesquels il a démontré un talent et un intérêt particuliers. L'Ordre de l'Aube Dorée lui a fourni un cadre structuré pour explorer ces intérêts, ainsi qu'un réseau de personnes partageant les mêmes idées, ce qui était crucial pour son développement en tant qu'occultiste.

ordre hermétique aube doree

Cependant, son temps au sein de l'Ordre a été marqué par des controverses et des conflits. Crowley, connu pour son comportement excentrique et parfois provocateur, s'est souvent trouvé en désaccord avec d'autres membres. Sa réputation de rebelle et ses méthodes non conventionnelles ont suscité des tensions, en particulier avec W.B. Yeats et d'autres membres influents de l'Ordre. Ces conflits internes ont culminé avec la scission de l'Ordre en plusieurs factions.

Crowley a joué un rôle dans ces disputes, souvent en raison de divergences idéologiques et personnelles avec d'autres membres. Il a tenté de prendre le contrôle de l'Ordre londonien, mais ses actions ont été largement rejetées, ce qui a conduit à une rupture définitive avec l'organisation. Cette période conflictuelle a été un moment clé dans sa vie, car elle a finalement poussé Crowley à développer son propre système spirituel et à s'établir comme une figure indépendante dans le monde de l'occultisme.

Après avoir quitté l'Ordre de l'Aube Dorée, Crowley a poursuivi ses recherches ésotériques de manière plus autonome, s'appuyant sur les enseignements qu'il avait reçus mais les adaptant et les développant selon sa propre vision. Cette expérience a été cruciale pour façonner sa compréhension de l'occultisme et a jeté les bases de ses futurs enseignements et pratiques, notamment la création de son propre système magique et philosophique, Thélème.

Le Livre de la Loi et Thélème

Le Livre de la Loi, aussi connu sous le nom de Liber AL vel Legis est au cœur de l'enseignement et de la pratique d'Aleister Crowley et représente un tournant majeur dans sa vie spirituelle et occulte. En 1904, Crowley se trouvait au Caire, en Égypte, avec sa première épouse Rose Edith Kelly. C'est là que, selon ses dires, il a vécu une expérience surnaturelle qui a marqué le début de la révélation de son œuvre Le Livre de la Loi.

aleister crowley

Crowley a raconté que, entre le 8 et le 10 avril 1904, il a été contacté à travers l'état transe de sa femme par une entité qu'il a nommée Aiwass, qu'il a décrite comme le messager (puis ange-gardien) du Hoor-paar-kraat , ou Horus, la divinité égyptienne. Aiwass, selon Crowley, lui a dicté le texte d'une nouvelle œuvre Le Livre de la Loi sur trois jours consécutifs, une heure chaque jour, en début d'après-midi. Ce texte, écrit dans un style souvent cryptique et symbolique, a posé les bases de la philosophie de Thélème.

Le Livre de la Loi se compose de trois chapitres, chacun dicté en une heure. Chaque chapitre est censé être écrit du point de vue d'une divinité égyptienne différente : Nuit, Hadit et Ra-Hoor-Khuit. Le texte mélange des éléments de la mythologie égyptienne avec des thèmes occultes et des idées philosophiques.

La philosophie de Thélème, fondée sur ce texte, est axée sur l'idée que la volonté individuelle est sacrée et divine. Le concept central de Thélème est résumé dans la maxime " Fais ce que tu voudras sera le tout de la loi " (" Do what thou wilt shall be the whole of the Law "), qui signifie que l'on doit découvrir et suivre sa véritable volonté, plutôt que de suivre des dogmes ou des normes sociétales. Cette idée est complétée par la phrase " L'amour est la loi, l'amour sous la volonté " (" Love is the law, love under will "), soulignant l'importance de l'amour et de la volonté dans la poursuite de la vraie voie de chaque individu.

Thélème, tel que présenté par Crowley, n'était pas seulement une philosophie spirituelle, mais aussi un système magique et religieux. Il incorporait des éléments de la magie cérémonielle, de l'astrologie, de la kabbale, ainsi que des pratiques et des symboles de diverses traditions mystiques, religieuses et philosophiques. L'impact du Livre de la Loi sur Crowley a été immense. Il a passé le reste de sa vie à essayer de comprendre et de vivre selon ses enseignements, et à propager la philosophie de Thélème. Ce livre est devenu la pierre angulaire de son œuvre et a influencé de manière significative le développement de l'occultisme moderne et de divers mouvements spirituels contemporains.

Paris et Franc-maçonnerie

Crowley a rencontré Auguste Rodin à Paris, au début du 20e siècle. Crowley, fasciné par l'art et lui-même poète et écrivain, était attiré par les cercles artistiques et intellectuels de l'époque. Il admirait Rodin, qui était alors à l'apogée de sa carrière et reconnu comme l'un des plus grands sculpteurs de son temps. Crowley mentionne Rodin dans certains de ses écrits, exprimant son admiration pour le travail du sculpteur. Cependant, il n'existe pas de preuves d'une collaboration ou d'une amitié profonde entre les deux hommes, et leur relation semble avoir été celle d'un admirateur à un artiste respecté, plutôt qu'un partenariat ou une influence directe dans leurs œuvres respectives.

grande loge de france

Concernant la Grande Loge de France, une obédience maçonnique française, il n'y a pas de preuves directes d'une affiliation formelle d'Aleister Crowley avec cette institution spécifique. Crowley était certes impliqué dans divers ordres ésotériques et organisations occultes, notamment l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée ( Hermetic Order of the Golden Dawn ) et l' Ordo Templi Orientis (O.T.O.), mais son appartenance à la franc-maçonnerie est un sujet de débat. Bien qu'il ait affirmé avoir été initié dans plusieurs loges maçonniques et ait adopté des éléments maçonniques dans ses propres enseignements et pratiques, la documentation et la reconnaissance officielle de son affiliation à des loges maçonniques reconnues, y compris la Grande Loge de France, restent ambiguës.

L'Ordre Astrum Argentum et la Véritable Volonté

La création de l'Ordre Astrum Argentum (A∴A∴) par Aleister Crowley en 1907 marque un tournant crucial dans sa carrière occulte et spirituelle. Après sa rupture avec l'Ordre Hermétique de l'Aube Dorée, due en grande partie à des conflits internes et à des différends philosophiques, Crowley cherchait à établir une nouvelle voie qui refléterait plus fidèlement ses croyances et révélations personnelles, notamment celles reçues lors de son expérience du Caire en 1904, qu'il considérait comme le fondement de sa mission spirituelle.

astrum argentum

L'Astrum Argentum s'inspire directement de la révélation que Crowley a eue en Égypte, où il affirme avoir été contacté par une entité nommée Aiwass, qui lui a transmis "Le Livre de la Loi" (Liber AL vel Legis). Ce texte allait devenir la pierre angulaire de sa philosophie et de son enseignement. Contrairement à l'Ordre Hermetic de l'Aube Dorée, qui était centré sur un mélange complexe de Qabale, de magie cérémonielle, et d'éléments tirés de diverses traditions ésotériques, l'A∴A∴ se concentrait sur l'atteinte de la Véritable Volonté de chaque individu, un concept central dans la philosophie de Thélème, prônée par Crowley.

crowley horus

L'Ordre était structuré de manière hiérarchique, avec un système de grades basé sur la progression personnelle et spirituelle. Ce système était conçu pour guider l'initié à travers une série d'épreuves et d'enseignements visant à découvrir et accomplir sa Véritable Volonté, concept clé de Thélème qui signifie suivre sa véritable voie spirituelle et personnelle sans entrave. Les préceptes de l'A∴A∴ étaient dédiés à la divinité Horus, considérée par Crowley comme le dieu principal de la nouvelle ère qu'il croyait avoir commencée avec sa révélation du Livre de la Loi . Horus symbolisait le potentiel humain pour le pouvoir, la vision claire, et la volonté, des aspects que Crowley estimait essentiels pour l'évolution spirituelle de l'humanité.

Crowley, l'homme le plus malsain du monde

La vie personnelle d'Aleister Crowley et les controverses qui l'ont entouré ont contribué à sa réputation d'« homme le plus malsain du monde », une étiquette sensationnaliste souvent reprise par la presse de son époque. Ses expérimentations avec des drogues, sa sexualité libérée (notamment la bisexualité, jugée choquante pour l'époque), et ses pratiques magiques et rituelles ont fait de lui une figure aussi fascinante qu'infâme, entourée de mythes et parfois de malentendus.

Expérimentations avec les drogues

Crowley était un pionnier dans l'usage des drogues dans le cadre de pratiques spirituelles et rituelles. Il croyait que certaines substances, telles que la mescaline, le cannabis et la cocaïne, pouvaient être utilisées pour élargir la conscience et faciliter les expériences mystiques ou magiques. Cette approche a souvent été mal comprise, conduisant à des accusations d'abus de drogues et de dépravation.

Magie sexuelle

À l'instar de Gerald Gardner, la sexualité jouait un rôle central dans la magie de Crowley, en particulier dans les rituels de magie sexuelle qui visaient à canaliser les énergies sexuelles à des fins spirituelles ou magiques. Ces pratiques, qui incluaient des actes sexuels consensuels entre adultes dans un contexte rituel, étaient extrêmement controversées et ont alimenté des accusations d'immoralité et de débauche. La sexualité de Crowley, y compris ses relations bisexuelles et ses expériences avec divers partenaires, a été largement condamnée par les normes conservatrices de son époque.

Accusations de satanisme

L'une des controverses les plus persistantes entourant Crowley était l'accusation de satanisme. Bien qu'il ait incorporé des symboles et des thèmes inversés dans certaines de ses œuvres (par exemple, en s'identifiant à la figure de la Bête 666 ), ces éléments étaient souvent utilisés dans un sens symbolique ou pour défier les conventions religieuses. Crowley lui-même a rejeté l'étiquette de sataniste, affirmant que ses pratiques et croyances étaient fondées sur la recherche de la lumière spirituelle et de la connaissance, plutôt que sur le culte du mal ou du diable.

Agent double, voire triple

La lumière mise sur Crowley fit de lui une petite star, à tel point que sa réputation traverse l'Atlantique jusqu'aux États-Unis. Ses comportements provocateurs et excentriques vont inspirer certains médias qui le soupçonnent d'être un agent double envoyé par l'Allemagne lors de la Seconde Guerre Mondiale. Interrogé à ce sujet en 1929 par le journal Le Petit Parisien lors de son escale française, il répondit avec audace :

« – D’abord, je fais des messes noires. Les femmes, je les crucifie, et puis je les mange. C’est pratique. Je suis espion aussi. Enfin, j’ai volé les tours de Notre-Dame. Voilà… »

Et au journaliste de le décrire :

« Il rit. Mais il n’est pas commode de rire avec lui. On a plutôt envie d’aller se cacher dans un coin. Ce rire a quelque chose de funèbre. Et le rictus qui l’accompagne n’est pas très rassurant non plus. »

Il n'en fallait pas plus pour confirmer les rumeurs d'espionnage...

En 1941, d'après Le Monde, il se dit même que Ian Fleming lui aurait confier la mission d'interroger un proche d'Hitler, Rudolf Hess, amateur d'ésotérisme. Lorsque Fleming écrivit plus les aventures de James Bond, il se serait inspiré de Crowley pour créer l'ennemi Le Chiffre dans Casino Royale.

Mythes et légendes

Autour de Crowley se sont tissés de nombreux mythes et légendes, certains propagés par ses détracteurs et d'autres par Crowley lui-même, qui avait un penchant pour la théâtralité et l'exagération. Des histoires de messes noires, de sacrifices d'animaux, et d'autres pratiques occultes macabres ont circulé, bien qu'il n'y ait peu ou pas de preuves pour étayer la plupart de ces allégations. Son séjour au Boleskine House sur les rives du Loch Ness, par exemple, est devenu légendaire, avec des rumeurs de rituels dérangeants et d'activités paranormales.

Personnage occulte de la pop culture

Crowley était définitivement un adepte du non-politiquement correct, avec un goût prononcé pour la provocation et des moeurs qui, même si elles pouvaient choquer, étaient finalement peut-être simplement avant-gardistes. Il entretenait méticuleusement son image de personnage mystérieux, inquiétant, voire effrayant même si certains témoignages le décrivent comme une personne tout à fait respectueuse. Même ces dernières paroles ont été l'objet de fantasmes et de rumeurs, et aurait déclaré :

« Parfois, je me hais. »

Il aurait même jeté le mauvais œil sur un médecin qui refuser de lui donner un calmant, entrainant sa mort quelques après le décès de Crowley. Pire, son éloge funèbre :

« Et je délire, et je viole et j’éventre et je déchire. »

Alors, personnage occulte qui aurait adopté les préceptes les plus sombres ou simple provocateur ? On ne le saura jamais, mais il a définitivement sa place dans la pop culture, avec des hommages parfois subtiles des Beatles ou de Marilyn Manson par exemple...

Laissez un commentaire 💬

Votre adresse email ne sera pas publiée.

Panier 0

Votre panier est prêt à recevoir vos merveilles ✨

Découvrez nos produits